Retour sur le conseil municipal du mardi 13 mars 2018

Ce mardi 13 mars 2018, le conseil municipal de Louveciennes s’est réuni pour discuter principalement des orientations budgétaires 2018. Ce fut également l’occasion pour notre liste de poser au maire plusieurs questions diverses sur différents sujets intéressant notre commune.

 

  • Les orientations budgétaires 2018

Notre liste, par l’intermédiaire de son représentant Pascal Leprêtre, est intervenue pour regretter les insuffisances du document présenté à l’appui de ce débat (pour consulter ce document cliquez ici) et le manque de lisibilité des engagements pluriannuels envisagés par le maire LR et son équipe. Ce fut également l’occasion pour notre liste de regretter certains choix : absence d’engagements clairs en matière d’accessibilité, disparition de la caisse des écoles, absence d’engagements sur la tarification sociale, absence d’engagements concrets en matière d’écologie. Nous avons bien entendu voté contre. (résultats du vote : 1 contre (PLUS), 5 abstentions (Union pour Louveciennes – UDI), 23 pour (majorité LR))

Retrouvez l’intégralité de notre intervention en cliquant ici.

 

  • Question sur le quartier Plains Champs et son accessibilité par les piétons (Pour lire l’intégralité de notre question cliquez ici).

À quand un trottoir digne de ce nom le long de la N186 pour relier le centre de Louveciennes à ce nouveau quartier ?

La maire a dégagé toute responsabilité municipale dans ce dossier arguant qu’il était en attente de l’autorisation de la direction des routes d’Île-de-France (DIRIF).

 

  • Question sur la desserte de Louveciennes par la ligne de bus n°6 exploitée par Veolia (Pour lire la question cliquez ici).

Le maire a indiqué qu’effectivement la cadence et les horaires devraient être modifiés à la rentrée de septembre, et qu’il y aura deux véhicules pour assurer les rotations. S’agissant de la desserte du quartier du hameau de la ferme, le maire a indiqué que cette extension de la ligne n’était pas d’actualité.

 

Le maire s’est voulu rassurant jugeant cette annonce de l’Éducation nationale incompréhensible. Il s’est dit prêt à modifier la carte scolaire si nécessaire pour assurer le maintien de cette classe.

 

Le maire a indiqué que les travaux n’avaient pu être entrepris du fait d’un différend opposant la copropriété du domaine de Montbuisson et la commune. Un accord aurait enfin été trouvé pour une répartition des frais entre la commune et la copropriété et la réouverture devrait avoir lieu en 2018.

 

  • Question relative à la pelouse synthétique du terrain de foot des Arches.

Pascal Leprêtre rappelle que lors du dernier conseil municipal de décembre 2017, il avait interpellé le maire sur la dangerosité supposée des pelouses synthétiques, et donc de celle du stade des Arches. (lire la question posée au conseil municipal du 6 décembre 2017). Sans réponse concrète à sa question, il réitère sa question sachant que depuis sa question du mois de décembre ce sujet a été médiatisé et fait l’objet d’une polémique d’envergure nationale.(Lire notre article consacré à ce sujet en cliquant ici).

Le maire se dit sensibilisé à cette question. Il indique qu’il attend la remise d’un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) au gouvernement en juin pour prendre une décision qui impliquera des investissements importants pour la commune, 100.000 à 250.000€ selon la solution retenue, mais que la sécurité des utilisateurs du stade sera la priorité. Pascal Leprêtre demande si ces investissements potentiels seront inscrits au budget primitif qui sera présenté dans 15 jours. Le maire indique que non mais que si besoin un budget supplémentaire sera présenté au conseil ultérieurement pour faire face à ces dépenses.

Pascal Leprêtre souhaite qu’en attendant une information soit faite auprès des pratiquants du stade pour les sensibiliser aux risques potentiels et leur fournir quelques préconisations vestimentaires pour se protéger de la nocivité des substances caoutchouteuses. Boleslas Palewski, adjoint chargé des affaires scolaires, de la jeunesse et des sports indique à Pascal Leprêtre que suite à sa question du mois de décembre il a alerté l’AS Louveciennes sur cette question.

 

  • Incidents de séance

Deux incidents de séance sont malheureusement venus polluer ce conseil municipal donnant à celui-ci le caractère de scènes cinématographiques tragi-comiques :

Quand la droite se déchire façon « règlements de compte à Ok Corral » !

Nous ne reviendrons pas sur les bisbilles entre les deux listes de droite et les échanges stériles entre l’ancien maire UDI André Vanhollebeke et l’adjoint aux finances Pascal Hervier à propos de la gestion financière passée. Il est toutefois cocasse de constater que l’actuel adjoint aux finances est très critique vis à vis de la gestion passée de M. Vanhollebeke alors même que pendant près de 20 ans il faisait partie de son équipe et a voté sans sourciller l’ensemble des budgets proposé par ce dernier et ce jusqu’en 2013 ! Ces pénibles joutes verbales pendant les conseils municipaux sont encore plus surréalistes quand on connait ce contexte.

Monsieur Schweitzer ou « La grande évasion »… fiscale !

Enfin, l’intervention de Jean-Philippe Schweitzer, conseiller municipal de la majorité, concernant son statut de résident en Belgique et son régime fiscal en tant que résident secondaire à Louveciennes nous est apparu totalement déplacée. Son intervention qui portait uniquement sur sa situation personnelle au niveau fiscal n’avait nullement sa place dans une réunion d’un conseil municipal. Cette intervention inappropriée et irrespectueuse de notre assemblée municipale aurait mérité a minima un rappel à l’ordre du maire, ce qui n’a pas été le cas. Compte tenu de ces éléments et du fait que cet élu n’habite plus Louveciennes, sa démission s’impose.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.