Notre tribune libre dans Louveciennes Echos n°63

Chères Louveciennoises, chers Louveciennois,

Au nom de la liste PLUS, je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année ainsi qu’une excellente et heureuse année 2019.

Cette tribune libre sera consacrée à deux sujets qui touchent à la qualité de notre environnement : la restauration collective destinée aux enfants et seniors de Louveciennes et les circulations douces.

Pour des repas de meilleure qualité dans les cantines de nos écoles

Un appel d’offres doit être lancé en 2019 pour renouveler le prestataire en charge de la fourniture des repas pour la restauration collective destinée aux crèches, écoles et structures accueillant les séniors. Le principal critère de la majorité municipale est bien entendu d’obtenir ce service au moindre coût, même si cela se fait au détriment de la qualité.

L’une des pistes envisagée consisterait à faire appel à une société privée pour fournir des repas fabriqués dans une cuisine centrale industrielle très éloignée et livrés en liaison froide sous barquettes plastiques puis réchauffés sur place. Or, aujourd’hui à Louveciennes, nous avons la chance de bénéficier d’une cuisine centrale municipale installée dans l’école des Soudanes, équipement qui permet de préparer des repas sur place et de les livrer en liaison chaude dans des plats chimiquement inertes.

La liste PLUS est favorable au maintien de la liaison chaude, à l’utilisation de produits de qualité, et à la non utilisation de barquettes plastiques, dont le réchauffement est à l’origine de la migration vers les aliments de substances indésirables tels que les perturbateurs endocriniens.

La loi du 30 octobre 2018 dite EGalim, va à l’encontre des intentions municipales en proposant des mesures pour « une alimentation saine, durable et accessible à tous », avec notamment l’obligation pour la restauration collective à compter du 1erjanvier 2022 d’utiliser 50% de produits issus de l’agriculture biologique ou tenant compte de la préservation de l’environnement, dont 20% de la valeur totale en produits bio et, au plus tard le 1erjanvier 2025, l’interdiction d’utiliser des contenants alimentaires en matière plastique.

Il est souhaitable que le maire prenne en compte dès le prochain appel d’offres les exigences de cette loi ainsi que le maintien de la cuisine centrale municipale et du service par liaison chaude. La santé de nos enfants et de nos anciens n’a pas de prix. Nous avons le privilège de pouvoir appliquer en France le principe de précaution et il serait inadmissible que la majorité municipale refuse, sous prétexte d’économies budgétaires, de financer une restauration collective de qualité.

Les circulations douces

Un plan de circulation pour les cyclistes a été présenté au conseil municipal du 11 décembre 2018. L’objectif est de mettre en application le double-sens cyclable qui est la norme en zone 30 et en zone de rencontre, soit quasiment la totalité des voies de circulation louveciennoises, sauf exception décidée par la municipalité. Le double-sens cyclable autorise les cyclistes à circuler en sens interdit sur une voie délimitée réservée exclusivement aux vélos. Cette mesure va dans le bon sens à condition que les aménagements adéquats soient réalisés.

Il est en revanche regrettable de constater l’immobilisme de notre commune et de notre intercommunalité pour la création d’une piste cyclable permettant de relier Louveciennes au Chesnay et à Versailles, ainsi que le manque d’intérêt de nos élus pour réintégrer au domaine public la zone de marchepied le long du bras de la Seine longeant le quai Conti, et aménager cet espace en promenade publique.

Pascal Leprêtre
Conseiller municipal