Conseil municipal du 20 décembre 2021 : intervention de Pascal Leprêtre

Conseil municipal du 20 décembre 2021 : intervention de Pascal Leprêtre

Madame la Maire,

Je tiens en préalable à vous féliciter pour votre élection, et aussi à me réjouir de la première élection d’une femme maire de Louveciennes.

Je tiens également à saluer votre prédécesseur, Pierre-François Viard pour son engagement au service de notre commune durant 7 années. Malgré nos divergences, je lui reconnais une capacité d’écoute sur certains dossiers.

Lire la suite

Municipales à Louveciennes : l’occasion pour la Gauche de retrouver sa place

Municipales à Louveciennes : l’occasion pour la Gauche de retrouver sa place

Article du Parisien édition du 9 décembre 2021

Yvelines

Municipales à Louveciennes : l’occasion pour la Gauche de retrouver sa place

Conseiller municipal d’opposition durant dix-neuf ans, Pascal Leprêtre avait perdu son siège lors du scrutin de 2020 après son élimination au 1er tour pour quatre voix. Ces nouvelles élections, conséquence de la mise en minorité du maire sortant, peuvent lui permettre de réintégrer un conseil municipal où il estime que le débat de fond est indispensable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Louveciennes. Candidat iconique de la gauche, Pascal Leprêtre s’est qualifié dimanche dernier pour le second tour de l’élection municipale partielle. 

 

Par Sébastien Birden 

Le 9 décembre 2021 à 07h08

Dimanche soir à l’issue du second tour, Pascal Leprêtre retrouvera peut-être son siège à l’hôtel de ville. Pas le fauteuil de maire, qui se dispute davantage entre le sortant Pierre-François Viard (DVD), deuxième du premier tour avec 38,12 % des voix et Marie-Dominique Parisot (DVD), la candidate de l’union des oppositions (48,41 %). Le chef de file de la gauche vise plutôt cette chaise dans la salle du conseil municipal qu’il a occupé de 2001 à 2020.

Dix-neuf années à porter la voix de la minorité dans une ville votant traditionnellement à droite, près de deux décennies ponctuées brutalement par une grosse désillusion en 2020 avec cette élimination au premier tour pour seulement quatre voix.

Membre du PS depuis l’ère Jospin

Un an et demi plus tard, le candidat de la liste Louveciennes écologique, citoyenne et solidaire l’assure pourtant : la gauche a toute sa place autour de la table. Ce juriste de 49 ans spécialisé dans les collectivités territoriales, membre du Parti socialiste depuis 1995 et la campagne de Lionel Jospin, en veut pour témoin « les scores réalisés aux élections nationales », et « l’importance du vote écologiste ».

L’arrivée de l’opposition de gauche au conseil remonte à 1983 avec une liste menée par Martine May-Godard face à Jacques Tassin. Trente-huit ans, plus tard, l’ancienne conseillère est toujours de la partie puisqu’elle figure en 28e sur la liste de Pascal Leprêtre. Au mieux, le groupe a compté jusqu’à trois élus sur 29 conseillers municipaux en 1995. Candidat pour la sixième fois, Pascal Leprêtre siégeait seul depuis la précédente mandature. Mais pas de quoi le décourager celui qui se veut à la fois « vigilant et constructif ».

Un rôle « pas forcément visible » mais « déterminant »

« Ce qui me pousse, c’est l’intérêt général, explique-t-il. Je suis peut-être condamné à être un opposant mais il faut bien comprendre que ce rôle, qui n’est pas forcément visible, est vraiment déterminant. Et je ne peux pas dire qu’au cours de ces dix-neuf années, je n’ai pas servi à rien. J’ai fait avancer des dossiers, des idées qui ont d’ailleurs parfois été reprises. »

Le candidat le sait mieux que quiconque : un siège lors d’une l’élection municipale peut tenir à rien. Alors les comptes sont faits : « 25 voix, c’est 1 % et un élu c’est 175 voix ». Selon lui, « les récentes querelles ont parasité l’élection et peut-être écarté des électeurs qui auraient voté pour nous dans un contexte normal ».

Pascal Leprêtre espère surtout mobiliser « ceux qui ne vont pas voter quand une liste n’a pas de chance de l’emporter ». « Cela permet pourtant d’avoir des sièges, conclut-il. Et de promouvoir des valeurs un peu plus progressistes que celles qui prévalent aujourd’hui au conseil municipal ».

Où est le rassemblement ?

Où est le rassemblement ?

Chères Louveciennoises et Louveciennois,

La liste Louveciennes écologique, citoyenne et solidaire vous présente ses meilleurs vœux pour 2021.

L’actualité municipale est une nouvelle fois marquée par des divisions et conflits de personnes au sein du conseil municipal qui se trouve aujourd’hui encore profondément divisé.

Cette situation de crise n’est pas une surprise : elle est la conséquence de 15 années de tensions marquées par les trahisons, les règlements de comptes et les divisions de la droite municipale, qui gouverne notre ville en se préoccupant plus de sa réélection que de l’intérêt général de notre commune.

M. Vanhollebeke a été mis en place en 2001 par l’ancien maire M. Lequiller qui, 7 ans plus tard, le lâchera pour lancer la candidature de M. Viard, qui sera dans un premier temps élu dans l’opposition. En 2014, M. Vanhollebeke était trahi par plusieurs élus de sa liste qui rejoignaient la liste de M. Viard, qui cette fois était élu d’une courte tête, élection annulée après un recours en Conseil d’État de M. Vanhollebeke, mais confirmée par une nouvelle élection en 2015 ; deux campagnes électorales marquées par la violence des échanges entre les candidats de droite. À l’issue de son premier mandat M. Viard a connu une année 2019 difficile avec la démission de plusieurs élus de sa liste parmi lesquels deux de ses adjoints.

Aujourd’hui c’est un nouvel épisode avec l’apparition d’une dissidence au sein de la majorité. 10 des 30 candidats de la liste 2020 de M. Viard sont désormais dans une opposition interne !

Situation d’autant plus surprenante que cette dissidence est apparue dès les premières semaines de la mandature. M. Viard aurait-il choisi ses colistiers sans bien les connaître ou sans leur préciser ce qu’il attendait d’eux ?

Ce conseil municipal est on ne peut plus divisé alors même que les 29 élus qui le composent appartiennent à quelques nuances près à la même sensibilité conservatrice et libérale.

La politique municipale en est devenue inaudible et sans perspective, les querelles de personnes ont remplacé les débats de fond. Nous le regrettons pour notre ville et pour ses habitants.

Cette situation de crise municipale vient s’ajouter à un contexte sanitaire qui pèse lourd sur la vie des habitants.

Louveciennes mérite mieux que cela ! Aujourd’hui notre ville se dégrade peu à peu, aucun projet structurant n’est mené, aucune politique ambitieuse en matière de solidarité, d’éducation ou d’écologie. Même les compétences de base que devrait exercer notre commune, comme l’entretien de la voirie, ne le sont plus.

Nous restons pour notre part attentifs à cette situation et contribuerons activement à défendre une autre gestion de notre commune. Bien que notre liste ne soit pas représentée au conseil municipal les propositions de notre programme électoral incarnent plus que jamais la seule alternance crédible à ces équipes conservatrices qui se succèdent depuis des dizaines d’années.

Nous souhaitons que 2021 puisse redonner raison et sens de la responsabilité à nos élus majoritaires et permettre à Louveciennes d’être une ville dynamique, inventive, solidaire et écologique !

 

Quand la démocratie se joue parfois à un fil…

Quand la démocratie se joue parfois à un fil…

Le 12 mars dernier, le président de la République faisait une déclaration solennelle relative à l’épidémie de Covid 19 qui frappait notre pays. Le propos était grave et les annonces inédites : fermeture des cafés, restaurants, mais aussi des établissements scolaires. Le 15 mars pourtant le premier tour des élections municipales allait se tenir. Face au risque épidémique, les électeurs se sont très peu mobilisés. Ainsi à l’échelle nationale seuls 41,6% des Français se sont déplacés et à Louveciennes ce sont 47,2% des électeurs qui sont allés voter (contre 62,6% en 2014 ).

C’est dans ce contexte que seuls 2468 électeurs louveciennois sur 5227 inscrits se sont déplacés pour départager les 4 listes en présence, dont trois listes de droite qui n’ont pu se mettre d’accord pour une liste d’union. Malheureusement, il aura manqué seulement 3 voix à notre liste pour franchir ce premier tour et espérer être représenté au conseil municipal à l’issu du second. La démocratie se joue parfois à un fil.

Nous aurions souhaité que le gouvernement tire les conséquences de ce fiasco électoral du premier tour et annule l’ensemble du scrutin pour réorganiser une élection dans des conditions normales à l’automne ou en mars 2021. Il n’en a rien été et le second tour s’est tenu malgré tout le 28 juin en pleine période d’état d’urgence sanitaire.

Le résultat du second tour est sans surprise. La liste du maire sortant a été réélue comme prévu. Si la liste de l’ancienne majorité réalise un beau score, elle n’était toutefois pas en mesure de l’emporter seule ; il lui aurait fallu pour s’assurer les conditions d’une possible victoire nouer des alliances, ce qu’elle n’a curieusement pas tenté de faire.

Le conseil municipal de Louveciennes sera monocolore jusqu’en 2026. Dès lors que les listes minoritaires élues partagent les mêmes fondamentaux et les mêmes idéologies de droite que ceux de la liste majoritaire, le débat ne se fera plus sur le fond mais sur les rancœurs de certains et sur l’opportunisme des autres. Il n’y aura plus de véritable opposition au conseil municipal, que nous étions les seuls à incarner, en défendant les valeurs de solidarité et d’écologie qui sont les nôtres. C’est une première depuis 1983 et c’est regrettable pour la démocratie locale, car l’opposition est saine pour une bonne gouvernance locale, nous l’avons démontré au cours de nos mandats municipaux.

C’est d’autant plus regrettable que les électeurs louveciennois n’ont pas pu s’exprimer lors du second tour en faveur des valeurs de gauche et écologistes, alors même qu’au niveau national les électeurs de nombreuses villes faisaient ce choix pour remplacer des élus conservateurs.

Sans siéger au conseil municipal, nous demeurerons néanmoins vigilants quant à l’avenir de notre ville et serons toujours constructifs pour faire avancer Louveciennes dans le sens de la citoyenneté de l’écologie et de la solidarité et être force de proposition vis-à-vis de la municipalité.

Nous vous remercions pour votre confiance témoignée et nous invitons toutes celles et ceux qui se retrouvent dans nos valeurs et notre action à rejoindre le collectif que désormais nous formons.

Pascal Leprêtre

Tête de liste Louveciennes écologique, citoyenne et solidaire

Conseiller municipal de Louveciennes de 2001 à 2020

En cette période d’état d’urgence sanitaire, nous avons besoin de transparence et de démocratie locale

En cette période d’état d’urgence sanitaire, nous avons besoin de transparence et de démocratie locale

Pascal Leprêtre, conseiller municipal de Louveciennes a adressé ce lundi 4 mai une lettre au maire de Louveciennes demandant la transparence sur les mesures mises en place par la commune dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

Monsieur le Maire, 

Nous connaissons depuis le 17 mars une situation inédite avec la crise sanitaire et l’état d’urgence qui en résulte. Le confinement décidé par le gouvernement dure bientôt depuis deux mois. Le président de la République a annoncé un début de déconfinement à compter du 11 mai.

Face à cette situation grave et inédite, les communes sont en première ligne pour faire face à la situation. 

Or, depuis deux mois je suis étonné de constater qu’aucune réunion municipale n’a été convoquée, ni conseil municipal, ni commission. La situation pourtant exige la prise de décisions concertées avec tous les élus municipaux. Elle exige aussi qu’une information transparente soit diffusée aux membres du conseil municipal sur les mesures que vous prenez, seul ou en petit comité, pour faire face à la crise. 

Qu’en est-il du fonctionnement des services publics municipaux ? Quelles mesures sont actuellement prises pour protéger les agents municipaux ?

Par ailleurs il convient de préparer les premières mesures de déconfinement qui seront appliquées le 11 mai, avec notamment la réouverture des écoles. A ce jour, je ne dispose, en tant qu’élu municipal, d’aucune information sur ce que vous envisagez de faire à cette date. Quelle mesures comptez-vous mettre en place pour assurer cette rentrée scolaire ? Quels équipements de protection pour les enseignants et les élèves ? Quels aménagements des locaux ? Quid de la cantine ? … Autant de questions qui restent sans réponse ce qui est plutôt inquiétant.

De même envisagez vous la distribution de masques pour la population ? J’ai pu constater qu’une distribution ciblée était en cours mais qu’en sera t’il pour l’ensemble de la population louveciennoise ? Si c’est le cas comment seront-ils distribués ? Comment la commune s’est elle approvisionnée ? Pour quel budget ? 

Tout ces questionnements méritent la convocation des instances municipales. Un conseil municipal extraordinaire me semble indispensable de même qu’une réunion de la commission vie scolaire. La loi vous permet durant cette période d’organiser ces séances à distance par visio-conférence.

 En cette période de crise, la vie municipale doit pouvoir continuer et les décisions doivent plus que jamais être décidées en transparence et de façon concertée. 

Veuillez croire Monsieur le Maire à l’expression de mes cordiales salutations

 

Pascal Leprêtre

Conseiller municipal