Retour sur le conseil municipal du 21 février 2019

Lors du conseil municipal du 21 février 2019, la liste Pour Louveciennes Unie et Solidaire a interpellé le maire sur les sujets suivants :

Acquisition de parcelles sur les berges de Seine

Il était proposé l’acquisition de parcelles d’une surface totale de 215 m2pour un montant de 4000 € afin de pouvoir reconstituer partiellement la servitude de halage le long de la Seine.

Soulignant qu’il ne s’agissait nullement d’une servitude de halage mais d’une servitude de marchepied (une bande de 3,25 mètres depuis la rive doit être libre de passage), Pascal Leprêtre, conseiller municipal de la liste PLUS a fait remarquer que cette acquisition paraissait inopportune du fait que nous étions là en présence d’une servitude figurant dans le code général de la propriété des personnes publiqueset que celle-ci pour être respectée ne doit pas donner lieu à une acquisition de foncier. La servitude de marchepied est un droit réel que la commune doit faire respecter aux propriétaires privés. Ceci ne justifie ni acquisition, ni contrepartie financière.

Compte-tenu de ces remarques de notre liste, le maire décide de retirer cette délibération de l’ordre du jour.

Régime indemnitaire de la filière police

A l’occasion de la réévaluation du régime indemnitaire des policiers municipaux, Pascal Leprêtre, conseiller municipal de la liste PLUS demande si cette réévaluation s’inscrit dans un cadre plus vaste qui concernerait l’ensemble des agents municipaux.

Le maire indique que ceci n’est pas décidé pour le moment mais qu’une réflexion globale va être entreprise prochainement.

Modification de l’indice de référence applicable pour le calcul des indemnités de fonctions du maire et des adjoints

Pascal Leprêtre, conseiller municipal de la liste PLUS indique qu’il s’abstiendra s’agissant de cette délibération dans la mesure où il a eu l’occasion d’exprimer son opposition au maintien à l’identique des indemnités du maire et des adjoints dans le dernier budget. Alors même que tous les postes budgétaires diminuent compte-tenu des restrictions budgétaires, seul celui-ci augmente ce qui montre que les élus concernés ne sont pas solidaires à titre personnel des mesures de restriction budgétaire qu’ils appliquent au budget communal.

Fixation du nombre et de la répartition des sièges au sein du conseil de la communauté d’agglomération

Pascal Leprêtre fait remarquer une incohérence de représentation entre les communes du Vésinet et de Marly le Roi qui bien qu’ayant à 100 habitants près la même population ne disposent pas du même nombre de sièges (5 pour le Vésinet et 4 pour Marly le Roi).

Le maire indique qu’il va se renseigner.

Questions diverses :

A l’occasion des questions diverses, Pascal Leprêtre, conseiller municipal de la liste PLUS interroge le maire sur le futur marché de restauration collective. Il demande :

Pourquoi les élus d’opposition n’ont pas été réunis pour travailler sur le cahier des charges alors que le maire s’y était engagé ? Le maire indique qu’il s’agit d’un simple oubli…

Comment se répartit la contribution financière de la commune, du centre communal d’action sociale et de l’école privée Sainte Jeanne d’Arc pour le paiement de la prestation de la société Cantineo (25 000 € pour assister la commune dans le montage de son marché de restauration collective).

Le maire laisse entendre qu’aucune contribution ne sera demandée aux autres partenaires du groupement y compris à l’école privée qui va bénéficier de cette prestation payée par le contribuable.