Notre tribune libre dans Louveciennes Échos n°61

Écologie et solidarité doivent être défendues.

Plan local d’urbanisme, circulation, qualité de l’eau, compteurs Linky… autant de sujets sur lesquels l’opposition que je représente est particulièrement vigilante.

La révision du PLU

Le rapport de l’enquête publique réalisée du 3 mai au 9 juin 2017 a été rendu par le commissaire-enquêteur mais la finalisation de la révision du PLU se fait attendre.

Le point critique qui retarde le vote du PLU par le conseil municipal concerne le nombre de logements à construire sur le site de Villevert. Rappelons que notre ville est toujours très loin de l’obligation légale de 25% de logements sociaux. Or, le maire et sa majorité municipale n’ont pas pris les mesures nécessaires pour atteindre ce taux. Ainsi le maire souhaite autoriser la construction de 350 logements avec un taux de 60% de logements sociaux, alors que l’État souhaite que Louveciennes rattrape son retard avec une première phase 350 logements dont 30 à 35% de logements sociaux puis, à partir de 2021, une seconde phase de 250 logements, toujours avec un taux de 30 à 35% de logements sociaux, après évaluation de l’impact de la première phase de construction.

La circulation

La problématique de la circulation a également été évoquée par l’enquête publique et la majorité municipale a indiqué qu’un plan global de circulation tenant compte des différentes opérations immobilières prévues dans le PLU était en cours de réalisation. Ce sujet doit impérativement être concerté avec les habitants et commerçants.

La qualité de l’eau à Louveciennes

L’eau potable distribuée à Louveciennes respecte les exigences sanitaires de l’Agence Régionale de Santé. Toutefois les rapports annuels 2015 et 2016 sur la qualité de l’eau à Louveciennes mentionnent la présence résiduelle d’un pesticide, un dérivé de l’atrazine, herbicide utilisé dans l’industrie agricole jusqu’en 2003 en Europe, année durant laquelle son utilisation a été interdite par la Commission européenne. Le pesticide atrazine est soupçonné d’être à l’origine de malformations de la boîte crânienne des nouveaux nés et d’être un produit cancérigène.

La dose résiduelle de ce pesticide est certes conforme à l’exigence sanitaire, mais on ne peut que s’inquiéter que les nappes phréatiques qui alimentent l’usine de production d’eau de Louveciennes restent polluées plus de 12 années après l’interdiction d’utilisation de ce produit. Ceci doit nous faire prendre conscience de l’importance à faire supprimer l’usage des produits chimiques potentiellement dangereux pour la santé, comme le glyphosate.

Les compteurs électriques Linky

A la demande de quelques citoyens inquiets par ces compteurs électriques « communicants » une commission extra-municipale a été mise en place. Malheureusement cette commission, qui aura été mise en place laborieusement par le maire, n’a ni les moyens ni le temps de travailler sur cette question et les quelques propositions formulées par celle-ci n’ont pas été retenues par le maire. Dommage que cette question ne fasse pas l’objet d’une réelle attention de la part de la majorité municipale et d’une véritable étude objective, mais uniquement d’une opération de communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.