Quand la démocratie se joue parfois à un fil…

Quand la démocratie se joue parfois à un fil…

Le 12 mars dernier, le président de la République faisait une déclaration solennelle relative à l’épidémie de Covid 19 qui frappait notre pays. Le propos était grave et les annonces inédites : fermeture des cafés, restaurants, mais aussi des établissements scolaires. Le 15 mars pourtant le premier tour des élections municipales allait se tenir. Face au risque épidémique, les électeurs se sont très peu mobilisés. Ainsi à l’échelle nationale seuls 41,6% des Français se sont déplacés et à Louveciennes ce sont 47,2% des électeurs qui sont allés voter (contre 62,6% en 2014 ).

C’est dans ce contexte que seuls 2468 électeurs louveciennois sur 5227 inscrits se sont déplacés pour départager les 4 listes en présence, dont trois listes de droite qui n’ont pu se mettre d’accord pour une liste d’union. Malheureusement, il aura manqué seulement 3 voix à notre liste pour franchir ce premier tour et espérer être représenté au conseil municipal à l’issu du second. La démocratie se joue parfois à un fil.

Nous aurions souhaité que le gouvernement tire les conséquences de ce fiasco électoral du premier tour et annule l’ensemble du scrutin pour réorganiser une élection dans des conditions normales à l’automne ou en mars 2021. Il n’en a rien été et le second tour s’est tenu malgré tout le 28 juin en pleine période d’état d’urgence sanitaire.

Le résultat du second tour est sans surprise. La liste du maire sortant a été réélue comme prévu. Si la liste de l’ancienne majorité réalise un beau score, elle n’était toutefois pas en mesure de l’emporter seule ; il lui aurait fallu pour s’assurer les conditions d’une possible victoire nouer des alliances, ce qu’elle n’a curieusement pas tenté de faire.

Le conseil municipal de Louveciennes sera monocolore jusqu’en 2026. Dès lors que les listes minoritaires élues partagent les mêmes fondamentaux et les mêmes idéologies de droite que ceux de la liste majoritaire, le débat ne se fera plus sur le fond mais sur les rancœurs de certains et sur l’opportunisme des autres. Il n’y aura plus de véritable opposition au conseil municipal, que nous étions les seuls à incarner, en défendant les valeurs de solidarité et d’écologie qui sont les nôtres. C’est une première depuis 1983 et c’est regrettable pour la démocratie locale, car l’opposition est saine pour une bonne gouvernance locale, nous l’avons démontré au cours de nos mandats municipaux.

C’est d’autant plus regrettable que les électeurs louveciennois n’ont pas pu s’exprimer lors du second tour en faveur des valeurs de gauche et écologistes, alors même qu’au niveau national les électeurs de nombreuses villes faisaient ce choix pour remplacer des élus conservateurs.

Sans siéger au conseil municipal, nous demeurerons néanmoins vigilants quant à l’avenir de notre ville et serons toujours constructifs pour faire avancer Louveciennes dans le sens de la citoyenneté de l’écologie et de la solidarité et être force de proposition vis-à-vis de la municipalité.

Nous vous remercions pour votre confiance témoignée et nous invitons toutes celles et ceux qui se retrouvent dans nos valeurs et notre action à rejoindre le collectif que désormais nous formons.

Pascal Leprêtre

Tête de liste Louveciennes écologique, citoyenne et solidaire

Conseiller municipal de Louveciennes de 2001 à 2020

En cette période d’état d’urgence sanitaire, nous avons besoin de transparence et de démocratie locale

En cette période d’état d’urgence sanitaire, nous avons besoin de transparence et de démocratie locale

Pascal Leprêtre, conseiller municipal de Louveciennes a adressé ce lundi 4 mai une lettre au maire de Louveciennes demandant la transparence sur les mesures mises en place par la commune dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

Monsieur le Maire, 

Nous connaissons depuis le 17 mars une situation inédite avec la crise sanitaire et l’état d’urgence qui en résulte. Le confinement décidé par le gouvernement dure bientôt depuis deux mois. Le président de la République a annoncé un début de déconfinement à compter du 11 mai.

Face à cette situation grave et inédite, les communes sont en première ligne pour faire face à la situation. 

Or, depuis deux mois je suis étonné de constater qu’aucune réunion municipale n’a été convoquée, ni conseil municipal, ni commission. La situation pourtant exige la prise de décisions concertées avec tous les élus municipaux. Elle exige aussi qu’une information transparente soit diffusée aux membres du conseil municipal sur les mesures que vous prenez, seul ou en petit comité, pour faire face à la crise. 

Qu’en est-il du fonctionnement des services publics municipaux ? Quelles mesures sont actuellement prises pour protéger les agents municipaux ?

Par ailleurs il convient de préparer les premières mesures de déconfinement qui seront appliquées le 11 mai, avec notamment la réouverture des écoles. A ce jour, je ne dispose, en tant qu’élu municipal, d’aucune information sur ce que vous envisagez de faire à cette date. Quelle mesures comptez-vous mettre en place pour assurer cette rentrée scolaire ? Quels équipements de protection pour les enseignants et les élèves ? Quels aménagements des locaux ? Quid de la cantine ? … Autant de questions qui restent sans réponse ce qui est plutôt inquiétant.

De même envisagez vous la distribution de masques pour la population ? J’ai pu constater qu’une distribution ciblée était en cours mais qu’en sera t’il pour l’ensemble de la population louveciennoise ? Si c’est le cas comment seront-ils distribués ? Comment la commune s’est elle approvisionnée ? Pour quel budget ? 

Tout ces questionnements méritent la convocation des instances municipales. Un conseil municipal extraordinaire me semble indispensable de même qu’une réunion de la commission vie scolaire. La loi vous permet durant cette période d’organiser ces séances à distance par visio-conférence.

 En cette période de crise, la vie municipale doit pouvoir continuer et les décisions doivent plus que jamais être décidées en transparence et de façon concertée. 

Veuillez croire Monsieur le Maire à l’expression de mes cordiales salutations

 

Pascal Leprêtre

Conseiller municipal

 

Les élections municipales se préparent maintenant !

La liste Pour Louveciennes Unie et Solidaire est une liste porteuse des valeurs que sont l’écologie, la citoyenneté et la solidarité. 

Jeunes actifs, acteurs de la vie locale, militants engagés, parents d’élèves ou retraités, nous sommes des Louveciennois sincèrement engagés pour l’intérêt général et pour le bien être dans notre ville.

Présents au conseil municipal depuis 1983, nous avons prouvé par notre action, le sérieux de notre travail et notre réelle détermination à défendre les valeurs auxquelles nous croyons. Bien que dans l’opposition jusqu’à présent, notre action n’a pas été veine, loin de là. Notre présence au conseil municipal, au-delà de nos contributions sur les projets municipaux présentés, est la garantie d’une démocratie locale vivante, indispensable à la vie de la cité.

Les élections de mars prochain se préparent dès maintenant. A la suite de notre bilan de mandat présenté le mercredi 13 novembre 2019 à la Maison de l’Etang, plusieurs Louveciennois nous ont rejoints afin de participer à l’élaboration de nos propositions ou nous témoigner de leur soutien dans la perspective des élections municipales de mars prochain.
En tant que fidèles lecteurs de notre site et convaincu que vous êtes sensibles au devenir de Louveciennes et à notre démarche, vous êtes invités à répondre au questionnaire ci-joint.

Nous comptons sur votre soutien !

Pour télécharger le questionnaire cliquez ici : 2019.12.12 – questionnaire réunion du 13 novembre 2019

 

[gs-fb-comments]

Municipales 2020 : lancement de la liste Pour Louveciennes Unie et Solidaire

Municipales 2020 : lancement de la liste Pour Louveciennes Unie et Solidaire

A l’initiative de Pascal Leprêtre, conseiller municipal sortant de Louveciennes, une réunion réunissant les sympathisants de la liste Pour Louveciennes Unie et Solidaire s’est tenue ce mercredi 13 novembre 2019 à la maison de l’Étang.

Cette réunion a été l’occasion de faire le bilan de l’action de la liste Pour Louveciennes Unie et Solidaire sur le mandat 2014-2020 et de lancer officiellement la campagne en vue des échéances municipales de mars 2020.

Liste de large rassemblement, Pour Louveciennes Unie et Solidaire a vocation à rassembler  tous les louveciennoises et louveciennois qui se reconnaissent dans les valeurs de la solidarité, de l’écologie et de la citoyenneté et qui souhaitent défendre une véritable alternative à la gestion municipale actuelle.

Pour rejoindre la liste et participer au projet : contact@louveciennesplus.fr

Retour sur le conseil municipal du 18 juin 2019

Retour sur le conseil municipal du 18 juin 2019

Le compte administratif de l’année 2018

Cette séance était l’occasion de voter sur le compte administratif de la commune, document qui retrace l’exécution du budget de l’année précédente par le maire.

Ce fut l’occasion pour la liste PLUS de contester la gestion financière de notre commune dont elle ne partage pas les choix. Sans remettre en cause la sincérité des chiffres de ce document, la liste PLUS a voté contre.

POUR : 22 (Majorité LR)

CONTRE : 2 (Pascal Leprêtre (PLUS) et Marc Richard (indépendant)

ABSTENTIONS : 5 (Liste UDI – Modem « Union pour Louveciennes »)

 

La création de maisons médicales place de l’église et au entre commercial des Clos

Pascal Leprêtre (PLUS) a exprimé son soutien à cette initiative de création de maisons médicales tout en regrettant le choix de l’emplacement de celle prévue en centre-ville dans les locaux de l’ancien restaurant grec. Alors même que la situation du commerce local autour de l’église est désastreuse du fait d’une absence offre de commerces de proximité suffisante, la suppression d’un local commercial très bien situé amenuise les chances de redynamiser cet espace  et le condamne à la déshérence des louveciennois.

Cette délibération a fait l’objet d’un très bon débat mais a malheureusement été adoptée avec une faible majorité.

POUR : 19 (Majorité LR)

CONTRE : 5 (Pascal Leprêtre (PLUS), Marc Richard (indépendant), Philippe Delarue, Nicolas Vatar et  son pouvoir Béatrice Baumann (majorité LR)

Abstentions : 5 (Liste UDI Modem « Union pour Louveciennes »)

 

Création de deux terrains de football à 5 sur le site des Arches.

Ces terrains sont incontestablement une bonne chose pour le développement de la pratique sportive dans notre ville. Il est à regretter le recours à du gazon synthétique pour la réalisation de ces espaces compte-tenu des risques potentiels de ces matières pour la santé des pratiquants. La liste PLUS a alerté le maire dès le 6 décembre 2017 sur cette question (retrouvez nos différentes interventions sur le sujet en cliquant ici).

POUR : 27 (Majorité LR + Liste UDI Modem « Union pour Louveciennes »)

ABSTENTIONS : 2 (Pascal Leprêtre (PLUS) + Marine Janiaud (majorité LR)

Notre intervention sur le budget municipal 2019

Notre intervention sur le budget municipal 2019

Monsieur le Maire, chers collègues,

Avant d’aborder le budget proprement dit je souhaite faire une remarque liminaire sur la procédure budgétaire.

Comme chaque année le budget de l’année en cours, tout comme le rapport d’orientations budgétaires, sont présentés très tardivement. Des communes voisines sont pourtant en mesure de voter leur budget bien plus tôt que celui de Louveciennes. Je citerai La Celle Saint-Cloud qui a voté son budget primitif 2019 le 11 décembre 2018 et Bougival dont le budget 2019 a été voté le 14 février 2019, soit deux mois avant celui que nous examinons ce soir. De même, il serait préférable de tenir le débat d’orientation budgétaire plus en amont du vote du budget. Il serait judicieux de mettre en application à Louveciennes les bonnes pratiques de ces communes pour les prochains budgets.

J’en viens maintenant au budget proposé pour cette année 2019.

1èreobservation : les restes à réaliser

Concernant les montants indiqués dans les tableaux de synthèse du projet de budgetj’ai noté les montants très élevés des excédents de réalisation du budget 2018, reportés sur le budget 2019 : 2.163.000 € sur le budget de fonctionnement, et 1.760.000 € sur le budget d’investissement.

Le résultat excédentaire 2018 en fonctionnement devrait financer partiellement le budget d’investissement ainsi qu’une provision pour dépenses imprévues qui s’élève à 427.500 €, montant élevé qui à la lecture du document n’apparaît pas justifié. Je souhaiterais sur ce point précis savoir quels sont les risques justifiant une telle provision en matière de fonctionnement ?

Quant au reste à réaliser du budget d’investissement 2018 je ne peux que m’étonner du nombre d’opérations qui n’ont pu être réalisées en 2018 et ont été décalées en 2019, et m’interroger sur les raisons de cette inefficacité dans la mise en œuvre du budget dans notre commune.

 

2èmeobservation : les opérations programmées en investissement

Concernant les diverses opérations programmées en investissement je ne peux que constater la coïncidence entre la programmation de certaines opérations promises électoralement et la proximité de plus en plus grande des élections municipales.

Je citerai en premier les dépenses que vous estimez liées à la sécurité des Louveciennois. 170.000 € seront dépensés en 2019 pour une première phase d’extension du système de vidéoprotection, avec la promesse pour 2020 d’une deuxième phase s’élevant également à 170.000 €. Vous avez par ailleurs décidé d’équiper notre police municipale avec des armes létales dont le budget d’achat de 5800 € est relativement modeste. Il faut toutefois y ajouter un budget bien plus conséquent de 90.000 € pour sécuriser le local de la police municipale afin j’imagine d’assurer la protection des armes létales qui seront stockées dans une armoire-coffre à 990 €. Ce sont donc 266.790 € que vous consacrerez en 2019 à la sécurité ce qui, même si la sécurité de nos concitoyens doit être prise en compte, est  déraisonnable et disproportionné.

Je citerai en second lieu les dépenses en matière de jeunesse. La jeunesse était une de vos priorités de campagne électorale mais sans que les budgets précédents n’aient vraiment fait état de cette priorité. Après 5 budgets sans dépenses significatives en faveur de la jeunesse le budget 2019 se soucie enfin des jeunes louveciennois, et je m’en félicite, avec une enveloppe budgétaire de 300.000 € pour l’aménagement d’un espace de glisse à l’Étang Sec et la création d’un terrain de football à 5.

 

3èmeobservation : la fiscalité

Je renouvelle ma proposition faite lors du débat d’orientations budgétaires de revenir sur l’importante augmentation des impôts que vous avez imposée aux Louveciennois en 2016, et qui a permis une augmentation des recettes fiscales de 600.000 €. Je rappelle que dès cette année 2019 le remboursement annuel de nos emprunts diminue de 420.000 €, et que ce remboursement annuel diminuera de 285.000 € en 2021 par rapport à 2019, ce qui compensera totalement et de façon pérenne l’augmentation des impôts 2016.

On peut aussi dès cette année 2019 trouver un budget de 600.000 € qui permettrait de compenser la hausse des impôts.

Comment faire ? Les solutions sont multiples, non pénalisantes pour les finances louveciennoises et sans impact négatif sur la qualité de vie des Louveciennois, en combinant plusieurs lignes budgétaires disponibles ou non essentielles :

  • la provision pour dépenses imprévues de 427.500 € dans le budget de fonctionnement,
  • le budget sécurité global de 266.790 €,
  • le budget vidéoprotection seul de 170.000 €,
  • l’éclairage en lumière bleue de deux passages piétons budgétés pour 44.200 €,
  • la diminution ou la suspension des indemnités du maire et des adjoints, qui s’élèvent à 130.000 € et qui correspond à plus de 21% de l’augmentation des recettes fiscales de 2016. Je rappelle que si toutes les postes budgétaires ont été rabotées ces dernières années, celui-ci ne l’a pas été. Un effort devrait être fait temporairement.

De nombreuses combinaisons sont possibles pour économiser 600.000 € et un refus de votre part d’envisager cette réduction d’impôt serait en contradiction avec la tendance qui semble se dégager des contributions du grand débat national.

4èmeobservation : les subventions aux associations

Vous mentionnez votre volonté d’accorder plus de subventions aux associations œuvrant dans le domaine social. Je constate toutefois que les subventions de catégorie « Action sociale et politique familiale » s’élèvent à 6100 € cette année contre 6250 € en 2018, ce qui représente moins de 11% du budget attribué aux associations ou 0,04% du budget de fonctionnement. Il y a là une contradiction entre vos écrits et vos actes.

Je rappelle ma demande formulée lors du débat d’orientations budgétaires concernant l’augmentation de la subvention attribuée à l’OGEC, c’est-à-dire l’école Saint Jeanne d’Arc, pour laquelle je souhaite qu’elle soit calculée sur la base de ce qui est dépensé par la commune pour le fonctionnement des écoles publiques, ramené à un coût unitaire par élève, que l’on multiplie par le nombre d’élèves de l’école privée. Sans nullement remettre en cause la subvention à l’école privée, il est en revanche impératif, sauf à ne pas respecter la loi, de s’appuyer sur cette règle de calcul tenant compte des dépenses réelles plutôt que de décider de temps à autre une augmentation arbitraire de la subvention. Vous n’avez pas donné suite à ma demande et je la renouvelle ici-même.

Je terminerai avec deux questions.

Concernant la mise aux normes de la cuisine centrale qui coûterait 500.000 € selon un article en ligne du quotidien Le Parisien. Confirmez-vous ce coût ? Est-il programmé dans le budget 2019 ?

Enfin je regrette la faiblesse du budget consacré à des mesures en faveur du développement durable, puisque je n’ai identifié que la pose de deux bornes de charge pour les véhicules électriques. Y-a-t’il d’autres actions prévues dans le budget ?

 

En conclusion, vos choix budgétaires ne s’imposent pas avec évidence aux yeux de la liste PLUS dont le projet est tourné vers la solidarité et l’écologie. J’aurais bien entendu souhaité que d’autres priorités politiques soient mises en avant. D’autres choix politiques sont possibles, un autre budget est possible.

Pascal Leprêtre

Conseiller municipal (Pour Louveciennes Unie et Solidaire)