Interview dans Toutes les Nouvelles de Versailles – édition du 15 janvier 2014

 

Après 2001 et 2008, Pascal Leprêtre est à nouveau candidat aux élections municipales. Soutenu par le PS et Europe Écologie Les Verts (EELV), il fait figure de petit poucet face au maire sortant, André Vanhollebeke (UDI) et à Pierre-François Viard (UMP). Lors de ces deux élections, Pascal Leprêtre avait obtenu 14,87% puis 14,03% des voix. Il ne se fait d’ailleurs pas beaucoup d’illusions sur ses chances d’être élu. « L’objectif est de faire le meilleur score possible. Ce que je souhaite, c’est provoquer un second tour », avance-t-il. Mais ce qu’il veut avant tout, c’est continuer à porter les idées de gauche au cœur de la ville. Élu d’opposition, il siège au conseil municipal aux côtés du seul autre représentant de son bord, Jean-Marie Piduch. « Ma candidature est dans la logique des choses, précise ce juriste de 41 ans, habitant Louveciennes depuis toujours. Il faut que les idées de solidarité soient représentées. Connaissant les dossiers de la commune en tant qu’élu, j’ai jugé que ma candidature pouvait être intéressante. » Pour le moment, Pascal Leprêtre n’en est qu’aux prémices de sa campagne avec l’ouverture d’un site Internet, www.louveciennesplus.fr, ainsi qu’une présence sur Facebook et Twitter. « Aujourd’hui, encore plus qu’en 2008, la communication passe plus par les réseaux sociaux que par les tracts habituels », estime-t-il.

« Rendre Louveciennes attractif »

Il avance cependant déjà les grandes lignes qu’il va mettre en avant au cours des prochaines semaines : « Le développement solidaire de la commune au niveau du logement et des transports », ainsi que « le développement durable », ou encore « le développement économique ». Sur ce dernier point, il veut « rendre attractif Louveciennes pour les entreprises avec des sites stratégiques, notamment Villevert. » Cette zone, inexploitée à l’heure actuelle, doit voir un chantier démarrer dans les prochains mois, voire années. « Ça a été racheté par Unibail. Il y a un vague projet de centre commercial et de logements. Il appartient à ce promoteur de réaliser le projet comme il l’entend. Mais la mairie peut l’orienter. Ce qui nous gêne ici, c’est la création de logements car ce site est excentré. Il n’y a pas de services publics accessibles en terme d’écoles, de transports. Ce site devrait être à vocation exclusivement économique. » Pascal Leprêtre regrette aussi la politique en matière de logements sociaux : « Il y a eu des réalisations lors du mandat actuel mais on souhaiterait une accélération des démarches pour atteindre les 25% imposés (NDLR : la ville en compte actuellement14%). Cela pourrait se faire par des constructions, mais aussi parle conventionnement et la réhabilitation de locaux existants. Je regrette le projet Plain Champs qui va démarrer avec 60% de privé et 40% de logements sociaux. C’est dommage de ne pas avoir inversé les proportions. Cela oblige en plus la commune à construire encore plus de logements sociaux car la ville se densifie. »

« Plus de transparence »

Quant à la méthode de gouvernance, il aimerait là aussi du changement. « Il y a aujourd’hui un manque de dialogue de la majorité avec l’opposition mais aussi les habitants, dénonce-t-il. Il faut plus de démocratie municipale et de transparence vis-à-vis de la gestion de la ville. » Il lui reste désormais à convaincre les électeurs qu’il est une alternative crédible à la majorité actuelle. 

Y. R.

One thought on “Interview dans Toutes les Nouvelles de Versailles – édition du 15 janvier 2014

  • 17 janvier 2014 à 17 h 35 min
    Permalink

    Une très bonne chose que votre candidature qui apporte un peu de dynamisme et d’idées neuves à Louveciennes !

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.