« sondage » du maire sur le budget 2016, soyons sérieux !

 

questionnaire

Le maire de Louveciennes a récemment mis en ligne sur le site de la mairie un questionnaire dénommé abusivement « sondage » pour demander aux Louveciennois quelles sont leurs priorités budgétaires pour 2016.

Cette démarche a donné lieu à de vifs échanges lors du conseil municipal du 18 février, l’occasion pour nous de revenir sur les modalités de cette démarche et sur les arguments apportés par le maire et son équipe en réponse à nos critiques.

 

  • Tout d’abord cette enquête n’est pas un sondage comme l’affirme le maire mais un simple questionnaire.

Un sondage est une enquête ponctuelle réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population étudiée. Les résultats obtenus auprès de l’échantillon sont ensuite extrapolés à la population étudiée.

En l’espèce nous ne sommes pas en présence d’un sondage car le système proposé ne permet pas de dégager une opinion représentative de l’ensemble de la population louveciennoise: d’une part n’importe quel internaute qu’il soit louveciennois ou non peut répondre à l’enquête, d’autre part une même personne, louveciennoise ou non, peut répondre 10 fois, 20 fois ou 500 fois à ce questionnaire… La méthode ne permet donc pas de qualifier cette enquête de sondage.

 

  • Cette enquête n’est pas non plus une démarche de démocratie participative tel que le maire et son équipe l’ont affirmé en séance.

Une démarche de démocratie participative permet uniquement aux habitants d’une commune ou collectivité concernée de s’exprimer sur un sujet. Or, en l’espèce l’anonymat du questionnaire, le fait qu’on puisse y répondre de multiples fois et que des personnes extérieures à la commune puissent y répondre ne permettent pas de donner la moindre crédibilité à celui-ci.

 

  • Cette enquête est-elle, comme l’ont affirmé le maire et la majorité municipale, comparable à un référendum d’initiative locale tel que celui organisé en Loire Atlantique sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ?

Non, bien entendu et loin de là !

Un référendum local est une démarche officielle dont l’organisation et les modalités sont strictement encadrées par la Constitution et la loi électorale. Il s’agit d’une consultation officielle à laquelle seuls peuvent participer les électeurs du territoire concerné. Le référendum local se déroule selon les mêmes modalités que celles d’une élection. Le résultat d’une telle consultation est donc l’expression du suffrage universel. Comparer l’enquête du maire sur le budget communal et le référendum de Notre-Dame-des-Landes revient à mettre sur le même plan l’élection de Miss France et celle du Président de la République.

Il est particulièrement effarant que des élus majoritaires, dont certains d’ailleurs se vantent de leur qualité d’énarque, utilisent de telles arguties pour défendre l’initiative du maire. Espérons toutefois qu’ils n’étaient pas sincères dans leurs propos, auquel cas une dépense devrait alors être inscrite prioritairement dans le prochain budget communal : la formation des élus de la majorité à l’exercice de la démocratie, aux institutions républicaines et au droit des collectivités territoriales !

 

  • Les questions posées permettent-elles à un internaute de se prononcer en connaissance de cause ?

A l’évidence non. Aucune donnée chiffrée, pas même le montant global du budget ni ceux des différents postes budgétaires sur lesquels il est proposé de s’exprimer ne sont indiqués !

 

  • Les choix proposés sont-ils crédibles ?

Non car toute personne à la possibilité de répondre qu’il souhaiterait voir supprimer certaines dépenses y compris des dépenses obligatoires de la commune ! Les dépenses d’entretien de la voirie, des bâtiments scolaires et communaux, ou les dépenses d’aide sociale ne peuvent être purement et simplement supprimées du budget communal sauf à ne pas respecter la loi.

Il est par ailleurs particulièrement choquant de proposer la suppression des dépenses relatives aux cérémonies commémoratives (8 mai, 11 novembre), maladroitement et abusivement regroupées avec celle du feu d’artifice du 14 juillet. Le maintien de ces événements est indispensable. Le civisme et le devoir de mémoire ne peuvent être traités comme le serait un feu d’artifice !

***

 

Au-delà de ces éléments qui démontrent l’absence totale de crédibilité statistique et de valeur juridique et démocratique de la démarche initiée par le maire, on peut s’interroger sur la finalité poursuivie. Il est en effet inquiétant de constater qu’un maire récemment élu sur la base d’un programme soit dans l’incapacité d’opérer avec son équipe des choix budgétaires clairs. En réalité la démarche consiste à s’appuyer sur cette pseudo consultation, pour demain pouvoir renier certaines promesses électorales et prendre des mesures impopulaires comme par exemple une hausse des taux d’imposition.

La ficelle est grosse, la démarche démagogique et pour reprendre une expression chère au maire et son équipe pendant la campagne électorale « soyons sérieux ! ». Si le maire souhaite s’appuyer sur cette enquête pour définir ses futurs choix budgétaires, nous vous proposons à notre tour une enquête afin de connaître l’avis des Louveciennois sur l’enquête de Monsieur Viard, enquête qui aura la même valeur que celle du maire…c’est-à-dire aucune !

A vous de jouer !

8 thoughts on “« sondage » du maire sur le budget 2016, soyons sérieux !

  • 27 février 2016 à 16 h 11 min
    Permalink

    Il SUE Philippe L, il SUE !!!! C’est sur que cocher des cases c’est du boulot 🙂 @philippe c’est quoi votre métier ?

    Réponse
  • 27 février 2016 à 15 h 43 min
    Permalink

    M Viard est incapable de diriger notre commune. Il fait mine de découvrir les contraintes qui pèsent sur la commune et propose comme à son habitude une mesure démagogique pour faire croire aux louveciennois qu’ils sont entendus. Le procédé sous des allures de concertation n’est qu’une vaste fumisterie. Pitoyable !

    Réponse
  • 27 février 2016 à 15 h 06 min
    Permalink

    Le questionnaire (et non sondage comme il est écrit ici ou là) est critiquable pour plein de raisons (largement exposées ici et ailleurs). Il a cependant le grand intérêt de faire débattre, et, qui sait, peut-être de faire s’intéresser les Louveciennois au budget de leur commune. Et ce, pas seulement lorsqu’il faut payer les taxes locales ou lors des élections municipales. Et ce, pas seulement avec des « il n’y a qu’à ». Qui sait? Ce serait déjà un progrès.

    Réponse
  • 27 février 2016 à 7 h 38 min
    Permalink

    Au secours ! !!
    On purrait aussi décider des orientations budgétaires par une tombola…
    Le questionnaire du maire est ridicule. Les questions posées ne peuvent l être.
    Monsieur le Maire, une compétence obligatoire ne peut pas être supprimée, c est la loi.
    Ah oui c est vrai que la loi parfois…on peut ne peut pas la respecter !
    Au delà de ça, je trouve que ce questionnaire révèle que le maire n’a pas d’idées pour louveciennes. Il a été élu pour décider et faire !
    Alors allez, faites des choses, les louveciennes attendent vos actes.

    Réponse
  • 27 février 2016 à 1 h 26 min
    Permalink

    Je trouve le procès d’intention assez moyen de la part de louveciennesplus.
    Primo, se faire SUER à remplir le questionnaire de la mairie c’est beaucoup de temps. Est ce que des personnes autres que des louveciennois vont s’embeter à remplir, je ne crois pas.
    Deuxio : avant de hurler au loup…savez vous combien de personne ont répondu au sondage de la mairie?
    Tertio : votre enquete de louveciennesplus….combien de personnes ont répondu ?
    Je veux bien être de l’opposition mais..pardon…là c’est un peu de la mauvaise foi votre article…

    Réponse
  • 26 février 2016 à 22 h 04 min
    Permalink

    Ce questionnaire est complètement, définitivement maladroit :
    – Qu’il soit anonyme
    – Qu’on puisse y répondre plusieurs fois
    – Qu’il n’y ait pas de budget correspondant en face de chaque secteur.
    – et surtout inadmissible, qu’il y ait la mention pour chaque poste d’avoir la possibilité de cocher « supprimer »!!!… que des personnes sur un simple questionnaire anonyme puisse décider et justifier de ce fait pour le Maire de pouvoir supprimer un secteur donc des emplois. C’est faire fi de toutes ces personnes qui travaillent actuellement pour la Mairie.

    Réponse
  • 22 février 2016 à 17 h 38 min
    Permalink

    Du grand n’importe quoi. Comme vous le dites très justement dans votre article, il est très inquiétant qu’une équipe municipale puisse fonder ses choix de politiques publiques en fonction d’une enquête dont les modalités d’organisation relèvent du plus grand des amateurismes. Tout ceci relève d’une grossière opération de communication destinée à piéger les Louveciennois.

    Réponse
  • 22 février 2016 à 12 h 15 min
    Permalink

    Effectivement pas très sérieux TOUT cela !

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.