Budget 2017 : Pourquoi nous avons voté contre

Budget 2017 : Pourquoi nous avons voté contre

La déclaration prononcée par Pascal Leprêtre, conseiller municipal lors du conseil municipal du 21 mars 2017

 

Monsieur le Maire, chers collègues,

2 semaines après le tardif débat d’orientations budgétaires, nous sommes appelés à voter le budget.

Avant d’examiner votre projet de budget je ferai deux remarques liminaires.

  • Tout d’abord, nous pouvons compte tenu de ce calendrier rapproché nous interroger sur l’utilité du débat d’orientation budgétaire qui semble avoir été organisé davantage dans le simple respect d’une formalité légale que dans un véritable exercice de démocratie locale destiné à contribuer à la construction du budget de notre commune. Le document proposé ce soir n’est d’ailleurs que la confirmation de mon analyse, puisque de nombreux montants du rapport d’orientation budgétaire sont repris au centime près dans ce budget prévisionnel.
  • Ensuite, je souhaite rappeler que ce projet de budget, Monsieur le Maire, est celui de la mi-mandat, et je retiendrai de vos trois années passées à la tête de notre commune d’une part votre propension à accuser l’État des difficultés financières de notre commune, alors qu’il s’agit d’une effort de redressement national, et d’autre part la forte hausse des impôts locaux que vous avez décidée en 2016. Je mettrai à votre crédit votre engagement dans la construction de logements pour respecter les exigences de la loi SRU en 2025, même si cela est fait sous la contrainte des engagements triennaux, et même avec précipitation et sans concertation pour le programme de construction au pied de l’aqueduc, qui va faire l’objet d’un recours.

Venons-en maintenant à votre projet de budget pour 2017, dont plusieurs points méritent d’être soulignés :

En premier lieu, le personnel communal et les services à la population

Si les contraintes budgétaires nationales nous imposent de réduire nos dépenses, vous recherchez des économies dans tous les domaines et cela a des conséquences sur le niveau de nos services publics avec notamment les problèmes d’effectifs de la police municipale, sujet qui vous tient pourtant particulièrement à cœur, ou la politique d’animation avec la suppression de la Fête des Fleurs.

Vous mettez en avant la baisse de la masse salariale, qui s’élève dans le budget primitif 2017 à 196.000 €. Je note toutefois que les dépenses liées aux prestations extérieures sont en augmentation : 32.000 € pour le personnel intérimaire, 16.000 € pour les concours divers, et 22.000 € pour les « autres » services extérieurs, soit au total 70.000 € de dépenses supplémentaires qui sont la conséquence directe de la réduction des effectifs, et dont il faut tenir compte dans le bilan de la masse salariale.

Je regrette également que des choix budgétaires de 200 € ou 300€ pour des services publics communaux essentiels comme la caisse des écoles sont parfois discutés âprement pendant des heures, alors que dans un même temps certaines dépenses sont très contestables telle que par exemple l’étude de 35.000 € pour un règlement local de publicité, ce qui fait cher pour une commune qui n’est pas vraiment confronté à un problème d’enseignes et de panneaux publicitaires.
En second lieu l’augmentation constante de l’indemnité des élus

Il s’agit là d’un des rares postes budgétaires qui connaît une augmentation constante.

Le budget primitif 2016 prévoyait une enveloppe de 105.376 € et je constate que la dépense effective de ce poste en 2016 s’élève à 129.390 €, soit une hausse de 24.000 €, environ 22%. Ce poste budgétaire reste bien entendu un des rares en hausse dans le budget primitif 2017. Encore une fois les élus louveciennois indemnisés ne s’appliquent pas la rigueur budgétaire qu’ils appliquent aux Louveciennois, et ne font pas preuve de la solidarité qu’il conviendrait d’afficher durant cette période de contrainte budgétaire. Pour ma part je plaide en cette période de rigueur budgétaire difficile pour la suppression de ces indemnités.

Troisième point : les dépenses de carburants

Je note également une hausse surprenante de 50%, soit 18.000 €, du poste carburant  alors qu’il y a eu des investissements sur des véhicules hybrides et électriques, et qu’il est prévu le remplacement de trois véhicules dans le budget primitif 2017. Le poste énergie et électricité  est également en hausse de 6%, soit 25.000 €, alors que certains investissements passés, comme le remplacement de chaudières et fenêtres, auraient dû entrainer une baisse de la consommation d’énergie. Quelle est la justification de ces hausses ?

Quatrième point : les travaux d’accessibilité

Je terminerai en demandant des précisions sur l’engagement de notre commune dans les travaux d’accessibilité, et en particulier sur le respect de l’agenda d’adaptabilité qui a été déposé par notre commune en 2015. 300.000 € avait été provisionnés dans le budget primitif 2015. Ce budget n’a pas été utilisé, et reporté dans le budget primitif 2016 qui prévoyait 459.000 € de travaux d’accessibilité. Ce budget 2016 a été très partiellement utilisé puisque 359.000 € ont été reportés sur le budget primitif 2017 pour des travaux identifiés (bâtiment scolaire, bâtiments publics, Maison des Enfants…) auxquels s’ajoutent 500.000 € pour des travaux non identifiés inscrits dans l’agenda d’adaptabilité. Pouvez-vous Monsieur le Maire nous confirmer que ces budgets seront effectivement utilisés en 2017, et que les engagements de notre agenda d’adaptabilité seront tenus ? Par ailleurs deux postes budgétaires de 30.000 € chacun, nommés Accessibilité 2018  figurent au budget primitif 2017. Pouvez-nous nous indiquer à quoi cela correspond.

Enfin pour terminer j’évoquerais la faiblesse du développement économique

Je soulignerai la faiblesse du développement économique, dont vous avez, Monsieur le Maire, la responsabilité dans notre communauté d’agglomération. L’offre commerciale de notre commune n’évolue pas, au contraire elle régresse, et le projet de Villevert est toujours en attente de la révision du PLU, qui s’éternise.

Voilà mes commentaires sur votre projet de budget 2017, que je ne voterai pas.

 

Retour sur le conseil municipal du 12 avril

Retour sur le conseil municipal du 12 avril

Nous revenons sur le déroulement du conseil municipal du 12 avril 2016 sous la forme d’un verbatim des interventions de M. Viard et M. Hervier à propos de deux sujets sur lesquels la liste PLUS les a interpellés :

L’augmentation des indemnités du maire et de ses adjoints

Réponse de M Viard à propos de l’augmentation des indemnités du maire et des ses adjoints

Lire la suite

Comment les collectivités territoriales s’adaptent à la baisse des dotations de l’État ?

Comment les collectivités territoriales s’adaptent à la baisse des dotations de l’État ?

Carte France et ceinture-1Un rapport d’information du Sénat réalisé par la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation en date du 9 juillet 2015 présente une étude sur les choix des collectivités, et en particulier des communes, pour compenser la baisse des dotations de l’État.

Il est intéressant de comparer les conclusions de cette étude avec les choix opérés par le maire LR de Louveciennes pour élaborer le budget 2016 de notre commune.

Lire la suite

Que pensez-vous du « sondage » du maire sur le budget 2016  ?

D'accord-Pas-d'accord

Vous êtes 558 a avoir répondu à notre questionnaire organisé selon les même conditions que celui du maire.

De ce fait sa valeur et sa fiabilité sont identiques : rien ne garantit que des internautes aient répondu qu’une seule fois, rien ne garantit que les personnes ayant répondu soient louveciennoises non plus. Ces résultats valent ce qu’ils valent, ni plus ni moins que ceux qu’utilisent le maire et son équipe…

 

Lire la suite

Conseil municipal du 24 mars 2016 : des orientations budgétaires ou désorientation budgétaire ?

13-05-28-AFFICHE_DESORIENTATIONS_SOIREE_mLe conseil municipal réuni le jeudi 24 mars 2016 était amené à débattre des orientations budgétaires 2016 et à les approuver. Si le débat a bien eu lieu, le maire n’a pas jugé utile d’approuver le rapport d’orientation budgétaire comme exigé désormais…

Voici l’intervention de la liste PLUS prononcée lors de cette séance. 
Lire la suite

Échos du conseil communautaire du 10 mars 2016

Échos du conseil communautaire du 10 mars 2016

20151128_carte CASGBS_FotorLe conseil communautaire Saint-Germain Boucles de Seine (CASGBS) s’est réuni jeudi 10 mars 2016 selon l’ordre du jour consultable en cliquant ici.
Les délibérations soumises au conseil communautaire ont toutes été votées par la majorité et nous indiquons ci-après les décisions prises pour les principales délibérations.

  • Délibération n°16-34 : clarification des statuts de la CASGBS
  • Il s’agissait d’apporter une précision sur la compétence obligatoire « plan local d’urbanisme, document d’urbanisme en tenant lieu et carte communale ».
    Il a été précisé que cette compétence resterait communale et qu’en conséquence il n’y aura pas de plan local d’urbanisme intercommunal. Cette décision est possible selon une disposition de la loi ALUR (loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové) qui permet à une communauté d’agglomération de s’opposer au transfert de cette compétence à l’issue d’un vote recevant l’approbation d’au moins un quart des communes membres représentant au moins 20% de la population, ce vote devant être réalisé entre le 26 décembre 2016 et le 26 mars 2017.

    Lire la suite

    « sondage » du maire sur le budget 2016, soyons sérieux !

     

    questionnaire

    Le maire de Louveciennes a récemment mis en ligne sur le site de la mairie un questionnaire dénommé abusivement « sondage » pour demander aux Louveciennois quelles sont leurs priorités budgétaires pour 2016.

    Cette démarche a donné lieu à de vifs échanges lors du conseil municipal du 18 février, l’occasion pour nous de revenir sur les modalités de cette démarche et sur les arguments apportés par le maire et son équipe en réponse à nos critiques.

    Lire la suite